Simon Allix est un artiste polyvalent et autodidacte. Né d’un père peintre, géographe et explorateur et d’une mère sculpteur, il baigne depuis d’enfance dans un univers artistique et créatif lié a l’esprit d’exploration. Doté d’un certain talent pour le dessin et la peinture, il se forme lui même à l’outil informatique. Dés l’age de 16 ans, il partage son temps entre le voyage et le métier de graphiste. Son aventure professionnelle commence avec le graphisme dans une agence d’edition et de communication ou il apprend les fondamentaux. Il va ensuite accompagner l’urbaniste Guy Henry pendant 6 années jusqu’en 2000, pour gérer et développer son agence. Il prend en charge l’ensemble des images à produire : publications, coupes, plans et des représentation perspective des différents projets. De 1990 à 2000, il réalisera en parallèle à son activité professionnel de nombreuses expéditions. En Inde et au Népal, dans des régions difficiles d’accès au Tibet, sur les Karakoram au Pakistan et en Afghanistan. En 2000 et 2001, il sort du confort sédentaire et créer avec l’aide de ses frères une ONG en Afghanistan en partenariat avec le musée Guimet à Paris et l’Unesco. Après plusieurs publication, et désormais senior dans le métier de l’edition, il participe à plusieurs ouvrages en tans que directeur artistique, illustrateur ou simple maquetiste. En 2003, il sort sont premier ouvrage chez l’éditeur Thames and Hudson, co-edité chez Glénat en France et Frederking und Thaler en Allemagne. Ce premier beau livre est un succès et se vend à plus de 20000 exemplaires. De 2003 à 2010, Il prend en charge la direction artistique et éditoriale de nombreux ouvrages dédié à l’aventure, l’exploration, le cinéma ou l’art, et publie parallèlement ses propres livres, chez Flammarion, Télémaque, Arthaud et d’autres. Il fait un séjour de trois années en tans que directeur artistique dans l’agence DDB Paris, et est en charge des budget Audi, Rossignol ou Castorama.

Simon Allix constate que sa création artistique et la singularité de sa facture sont apprécié du grand public. Il décide de s’orienter vers une autre de ses passions, le cinéma. Il fait évolué son graphisme vers l’animation, puis commence à réaliser ses propres films. Aujourd’hui, Simon Allix à assuré la création graphique et la direction artistique de plus de 40 films pour les plus grands diffuseurs français. Il a réalisé 15 films documentaires.

Distinctions :

2018 Deauville Golden Trophy Green Awards

For the documentary series l’Homme des Bois

2013 Jury’s special Award

International Archeology Film Festival (Rovereto, Italy)

For the documentary film The Magic Mountain

2012 Technical’s Director Award

Val d’Isère International Film Festival for Aventure

For the documentary film The Magic Mountain

2011 Jury’s special Award

Dijon International Film Festival for Aventure

For the documentary film The Magic Mountain

2006 Thomas Allix’s Award

French Geography Society Explorer Award

Revue de Presse :

-> vers page semblable au autres rubriques de Still, avec images des revues de presse. Page que je dois alimenter au fur et à mesure.